Actualités

Un samedi à Lourdes

Sur le campus de Saint-Christophe, la visite annuelle de Lourdes est une évidence ne serait-ce que par  la proximité de la cité mariale. Quelle que soit sa confession ou l’absence de confession, cette visite est un enrichissement culturel pour tous.

Nous sommes donc partis à Lourdes un samedi du mois de mai. Dès notre  arrivée au sanctuaire, nous avons croisé le pèlerinage de l’ordre de la croix de Malte, ordre très ancien qui se dévoue aux malades et aux défavorisés, avec qui nous avons échangé quelques mots. Une visite à la basilique, à la grotte de Marie, quelques prières pour certains d’entre nous et nous nous retrouvons autour du pique-nique. Cathy, notre animatrice, en profite pour nous raconter l’histoire de Bernadette Soubirou.

Mais le point fort de cette journée fut notre visite à la communauté du Cenacolo. Ce centre accueille des jeunes qui ont connu une addiction à la drogue ou l’alcool. Ils nous ont accueilli dans leur chapelle où trois jeunes gens, Damiens (français), Filipo et Angelo (italiens) nous ont apporté leur témoignages. Ils nous ont dévoilé leur histoire avec simplicité et sincérité. Ils nous ont raconté leur vie avant, pendant et après leur addiction. Ils nous ont fait part de leur mal être, de leur changement de personnalité lorsqu’ils avaient succombé « aux plaisirs » de la drogue ou de l’alcool : « J’étais un esclave du plaisir » dit Angelo, « je refusais d’obéir à quiconque » raconte Filipo. Mais la peur de la mort comme pour Angelo « je me suis retrouvé à l’hôpital et j’ai failli mourir », ou la peur de la prison pour Damien «je commençais à avoir de sérieux problèmes avec la justice » leur a fait reprendre le chemin de la raison et c’est la communauté du Cenacolo qui les y a aidés. Ils nous ont alors expliqué comment se passait leur quotidien, les différentes étapes qu’ils ont franchi: la reconstruction d’abord physique puis psychologique, le passage de « protégé » à « ange gardien », la valeur du travail, de la prière et de l’amitié. Ils ont aussi répondu sincèrement à nos questions.

Ce fut un moment très fort pour nous tous et cet échange a été le grand sujet de discussion sur le chemin du retour.

Merci à eux pour ces témoignages marquants et merci à Cathy, initiatrice de cette visite.

Article par Mme Cabos, professeur